Des nouvelles du projet E-learning

Le lancement du projet ASC Live learning prend du retard dans son lancement! En effet, parmi les difficultés rencontrées:

– Convaincre les enseignants de participer au projet! sur les 170 professeurs que compte les écoles du réseau ASC ih en Suisse, nous n’avons jusqu’à présent reçu que 7 vidéos! 2 pour le français, 4 pour l’anglais et une pour l’allemand. Outre le fait qu’il n’est pas facile pour les enseignants de trouver des moments de libre dans leurs emplois du temps en gruyère pour faire des cours en ligne, plusieurs d’entre eux nous ont dit que l’idée de la vidéo de présentation les bloquait! qu’ils ne sentaient pas à l’aise à l’idée de la faire et du coup ne pouvaient pas proposer leur service.

– Même si nous aurions espéré avoir environ une quarantaine de vidéos à proposer sur le site (afin de donner une plus grande crédibilité au projet), nous sommes sur le point d’entrer dans la phase de communication / commercialisation du produit… si l’école va proposer le produit à ses clients, les enseignants resteront les meilleurs interlocuteurs pour proposer à leurs étudiants d’essayer le cours virtuel… je suis d’ores et déjà en train de réfléchir à la création de ressources pédagogiques pour accompagner le cours virtuel…affaire à suivre!

Publicités

Mon premier site web!!!

Après quelques semaines de dur labeur et de grands moments de solitude, mon premier site web est enfin en ligne! Si la partie technique s’est plutôt bien passée, j’ai rencontré des difficultés pour avoir des réponses claires quant à l’utilisation des images et vidéos sur Internet…Le site que j’ai crée propose une petite chronologie de l’histoire du cinéma français, or pour l’ illustrer dignement j’ai dû utiliser des images et des vidéos de films. Si j’ai pu « détourner » une obtention de droit d’auteurs pour les vidéos en utilisant un lecteur exporté via « youtube » pour la lecture des vidéos (après recommandation de la Société Civile des Auteurs Multimédia), en ce qui concerne les images, je n’ai pas pu obtenir de réponses claires pour l’utilisation des images de film. J’ai posé la question à trois organismes différents : le SESAM, la SCEM (Ste Civile des Auteurs Multimédia) et l’ADAGP (société française de gestion collective des droits d’auteur dans les arts visuels), bien que ces institutions travaillent ensemble, elles se sont renvoyé la patate chaude … J’ai donc décidé de résoudre cette question dans l’UE droit multimédia et de la propriété intellectuelle….

En attendant, allez jeter un coup d’oeil !

http://grandecran.host22.com/